Dois-je changer de lit ou d’oreiller pour dormir ?

Dois-je acheter un fauteuil ergonomique pour mon travail ? Mon matelas est-il trop mou ? Pourquoi je dors mieux chez moi ?

La « machine humaine » est bien faite, elle s’arrête seule pour se reposer. Le sommeil est indispensable à la vie.

Durant une vie de 75 ans vous aurez dormi 25 ans et rêvé 5 ans. Cette phase de mise au repos est automatique et permet une remise à niveau de votre potentiel pour le lendemain. Pour dormir vous allez chercher une position confortable qui permet de placer votre corps dans une organisation adéquate pour détendre le contrôle actif de vos muscles dynamiques et posturaux. Cette position de confort vous est propre et dépend des zones que vous mettez au repos musculaire. De même, la pression exercée par un appui sur le ventre peut perturber ou soulager votre confort digestif. Si vous souffrez de reflux elle vous irritera, si vous avez des gaz intestinaux elle vous soulagera.

Il n’y a pas de bonne position standard de sommeil mais des positions qui vous sont plus ou moins confortables.

L’idéal serait comme un chat ou un jeune enfant de pouvoir dormir n’importe où et n’importe quand. Avec les années et l’installation de zones moins souples on ne peut plus maintenir confortablement telle ou telle position. On ne peut plus dormir sans « Son » oreiller ou sans tel matelas à mémoire de forme. Vous investissez dans des moyens pour adapter votre corps. C’est dommage si vous avez encore la possibilité de restaurer les qualités de souplesse et d’organisation de vos articulations en général. Il serait plus logique d’entretenir au mieux votre corps et l’élasticité de votre conjonctif plutôt que d’utiliser des artifices couteux pour protéger une zone qui ne veut plus se déformer.

Je ne parle pas ici des gens handicapés ou malades qui profitent à raison d’un poste de travail aménagé ou d’outils de confort indispensables. On connait tous des anciens qui se déplacent avec tel oreiller, tel coussin pour s’assoir, tel tapis de souris pour écrire sur le clavier de l’ordinateur.

Je vous invite à suivre l’exemple du jeune enfant ou du chat.

Entretenez votre souplesse faites des activités physiques qui vous assouplissent, faites-vous manipuler les zones qui manquent déjà de déformabilité. Investissez dans la vie, dans le mouvement et non dans la petite mort programmée. N’écoutez pas les grincheux qui vous interdisent telle position sur le ventre pour dormir ou de vous avachir sur tel canapé au péril de votre santé. N’écoutez pas les vendeurs de nuits délicieuses après l’achat couteux de tel matelas. Le meilleur moyen de trouver le bon matelas est de noter au cours d’une nuit à l’hôtel ou chez des amis, la qualité de mousse du matelas où vous avez si bien dormi. Plus que la marque du fabricant c’est bien l’indice de la qualité de la mousse qui compte. Elle diffère de celle de votre conjoint et c’est normal. Les matelas sont aujourd’hui vendus séparément pour un lit double. Certains aiment dormir sur du dur quand leur corps est assez souple pour épouser la position de confort, d’autre ont besoin d’un matelas très mou pour que le corps se love confortablement.

Nous ne sommes pas faits pour être immobiles sauf quand on est morts.

Quant au siège magique pour ne pas souffrir du dos devant son écran n’investissez pas trop vite. La vie c’est le mouvement et pour satisfaire à cet adage il vous faut être le plus souple et déformable possible. L’idéal est de pouvoir changer de position lors des stations prolongées. Ne pas avoir un siège qui vous impose une seule et unique position aussi ergonomique soit-elle. Le corps et le bassin en particulier possèdent une richesse ligamentaire qui réagit à chaque instant pour présenter votre assise dans une organisation adéquate.

Quels-massages-pour-prevenir-le-mal-de-dos_imagePanoramique500_220.jpg

Votre assise, votre position de travail, de sommeil de conduite en voiture doit donc constamment solliciter alternativement tel ou tel ligament, telle ou telle articulation. C’est pourquoi on commence à voire des personnes préconiser de s’assoir sur un gros ballon. Des architectes et ingénieurs ont déjà réfléchi à la question et les sièges STOKKE que vous avez pu essayer au cabinet sont le fruit de leur recherche.

Bougez, changez de position, alternez les situations et vous solliciterez vos différentes articulations, muscles et ligaments au profit de votre hygiène de vie.

Si vous avez des questions, posez-les moi en commentaire pour que je puisse vous répondre.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s