Doit-on consulter régulièrement un ostéopathe ?

A quelle fréquence consulter mon ostéopathe ? Combien de fois par an consulter un ostéopathe ? Dois-je consulter un ostéopathe en prévention ? Pourquoi consulter un ostéopathe ? Quand savoir si je dois consulter un ostéopathe ?

Sont autant de questions que nos patients se posent.

Voilà quelques éléments de réponses .

La meilleure façon de savoir si vous devez consultez « préventivement » votre ostéopathe est d’écouter votre corps.

En effet, rien ne justifie une séance d’ostéopathie à date fixe ou régulière, par contre savoir repérer chez vous les signes d’un manque de fonction optimum, une douleur résiduelle qui traine un peu, une impossibilité de faire tel ou tel geste, un trouble du transit qui s’installe peu à peu, sont des signes d’appel pour éviter de « rentrer dans le rouge » et de venir en urgence. Il est rare que le corps se mette en panne spontanément sauf en cas d’événements aigus ou traumatiques. Par contre, le système humain ne cesse d’envoyer des signaux plus ou moins perceptibles sur sa capacité à gérer le quotidien. Des gaz, une fois de temps en temps ne sont pas comparables avec une aérophagie fonctionnelle quotidienne, une gêne pour se baisser est différente d’une douleur résiduelle tous les soirs après sa journée de travail, un mal de tête un lendemain de soirée n’a pas grand-chose à voir avec une douleur de crâne régulière, etc.

Sachez écouter les signes que votre corps vous envoie et apprécier les conditions de survenue de cette gêne.

En cas de difficulté à entretenir la physiologie au quotidien, une visite de contrôle ou de « révision » peut s’avérer nécessaire pour ne pas entrainer de crise aigüe de lumbago, de torticolis, de douleur, d’incapacité fonctionnelle qui, alors, paraissent spontanées et inexpliquées. Cette habitude d’écouter les signes avant-coureurs de pathologies fonctionnelles est le meilleur moyen de faire du PREVENTIF en ostéopathie. Cette éducation de tous les jours est plus développée chez les femmes que chez les hommes qui attendent souvent la crise pour consulter. Mais les mentalités sont là pour évoluer.

POSEZ-MOI VOS QUESTIONS OU COMMENTEZ CET ARTICLE CI-DESSOUS

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s