Est-ce que vous allez remettre ma vertèbre en place ?

Le langage courant trompe parfois sur la réalité des choses. Aucun thérapeute ne peut vous remettre vos vertèbres pour la bonne raison qu’elles ne sont pas déplacées. Quand une vertèbre a quitté sa place c’est un traumatisme tel que vous êtes déjà aux urgences où un orthopédiste va réduire la luxation articulaire.

pourquoi consulter un ostéopathe .jpg

Il n’en est rien chez l’ostéopathe ou n’importe quel thérapeute manuel d’ailleurs. Pour faire simple, disons que l’articulation a perdu ses qualités élastiques au cours du temps, faute d’une parfaite utilisation quotidienne. Mais qui peut se targuer de faire tous les jours la gymnastique idéale pour son corps, sans excès ni déficit d’entretien. Cette zone peu à peu sous utilisée va obliger le corps à adapter son organisation pour satisfaire la réalisation d’un geste, quitte à ce qu’il se fasse plus ou moins bien. Au cours d’un geste quelconque, pas forcément mal fait, la physiologie ne peut répondre à la demande. L’articulation qui devrait aider à réaliser le mouvement n’est pas disponible, elle est bloquée, le geste est fait mais pas dans le respect de la physiologie. L’articulation force sur ses éléments articulaires, capsule, ligaments et sur ces éléments à distance, muscles, fascia, peau. Cette contrainte va étirer le conjonctif qui engendre une douleur.

Bien sûr, un geste violent et intempestif peut aboutir à cette douleur mais c’est parfois un geste anodin qui suffit à demander à la zone un geste que seul l’articulation bloquée aurai permis de réaliser correctement.

« Je me suis baissé pour ramasser un timbre et depuis je suis coincé ! »

En fait non, vous étiez déjà porteur d’une zone mal exploitée, mal entretenue, la zone que l’on qualifie « en lésion »  dans notre jargon. Lors de la demande d’un geste anodin –ramasser un timbre au sol- vous êtes venu utiliser d’autres articulations et muscles que ceux qui doivent permettre ce mouvement et vous avez contraint le conjonctif à trouver une solution pour vous baisser. Vous vous êtes « déplacé votre vertèbre ». Plus le geste délétère est anodin et plus vous étiez bloqué antérieurement. On peut vivre avec ce type de blocage pendant des années sans en souffrir. Tant que vous trouvez un moyen de contourner l’obstacle, tant que les articulations périphériques trouvent un moyen d’adapter, vous ne vous bloquez pas. Puis un jour, moins en forme, un peu fatigué, moins vigilant, vous refaites la même demande au corps qui malheureusement cette fois n’a d’autre solution que de venir solliciter la zone bloquée depuis des semaines ou des années. POSEZ-MOI VOS QUESTIONS OU COMMENTEZ CET ARTICLE CI-DESSOUS

Si vous avez des questions, posez-les moi en commentaire pour que je puisse vous répondre.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s